11 juin 2018

Parcours professionnel

Parcours professionnel
(& réflexions personnelles)

Une idée qui ne date pas d’hier.

En 2013 à l’occasion de ma dernière année d’études, j’ai réalisé un mémoire sur l’entreprise familiale qui s’intitule « PME du Transport Routier de marchandises : carnet de bord de la communication interne ».

Mes objectifs étaient de :

  • Mettre en valeur la spécificité & l’unicité de l’entreprise auprès de l’interne.
  • Prouver que sans réel moyen financier, il était possible d’améliorer les relations en interne avec des actions simples (autant dans leur mise en place que dans leur utilisation).
  • Trouver des solutions pour fédérer les collaborateurs mobiles, cette problématique étant plus personnelle car l’entreprise familiale en question (vous l’aurez peut-être deviné) est une boite de transport.

Ce que j’ai retenu de mon expérience de salariée.

J’ai notamment été attachée parlementaire, chargée de communication au sein d’une ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) de Transport (tiens donc!) et brièvement chargée de clientèle d’une Startup de marketing client.

Dans ces cas précis, ce qui m’a profondément animé a été de faciliter les échanges entre les équipes et l’organisation de travail. Pour être très claire, c’était une initiative personnelle : je faisais cela en plus des missions « pour lesquelles on me payait ».

Naturellement, je me suis mise à poser des questions et (surtout) écouter mes collègues, et j’ai compris rapidement que rien ne changeait car ils attendaient le changement, sans prendre l’initiative. Je me suis rendue compte aussi qu’avec un peu de temps & peu de chose, il était tout à fait possible d’améliorer significativement leur condition de travail.

 

De fil en aiguille (et sans budget), j’ai par exemple créé un livret d’accueil pour les nouveaux collaborateurs, réussi à uniformiser une charte graphique en quelques mois, mis à plat & réorganisé des procédures, développé de nouveaux moyens de recrutement ou encore mis en place une messagerie instantanée.

 

Cependant, malgré toute ma bonne volonté, il me manquait quelque chose, et je n’arrivais pas à mettre des mots sur le désengagement (j’ose le dire) que je pouvais ressentir.

Alors je me suis interrogée : pourquoi est-ce que je me lasse vite de mon job ? Pourquoi est-ce que la communication ne me rend pas si épanouie ? Pourquoi est ce que je trouve du sens dans ce que je fais et parfois pas ?

La réponse à mes questions.

J’ai toujours refusé de voir le travail comme un simple moyen de gagner de l’argent. Même pour un salaire confortable et une place « planquée », il y a des jobs que je refuserai de faire, et je ne pense pas être la seule. Il y a donc autre chose, et tadaaaaaaa : ce sont les valeurs (vous voyez, on y arrive).

C’est pourquoi je me suis demandée si je partageais les valeurs de mes employeurs. Mais mais, est-ce que je connais leurs valeurs d’ailleurs ?

« N’essayez pas d’être un homme de succès, mais plutôt un homme de valeur. »
Albert Einstein

Vous savez donc pourquoi je me lance dans cette belle aventure. Appelé SOCLE ce projet a pour ambition de (re)poser les bases d’une entreprise, ses valeurs (autrement dit ses fondements) pour Simplifier, Optimiser et Construire les Liens dans l’Entreprise.